Mercredi 05 novembre 2019
Une ligne électrique Haute-Tension enfouie pour permettre la construction du nouveau lycée de Sommières
Pour permettre la construction du futur lycée de Sommières, RTE s’est engagé en 2016 auprès de la Mairie à enfouir le tronçon de la ligne 63 000 Volts Sommières – Saint Christol qui surplombe le terrain retenu pour accueillir le projet. Ces travaux ont été réalisés dans le cadre d’une convention de « Mise En Souterrain d’Initiative Locale » (MESIL), établie à l’initiative de la Mairie de Sommières. Grâce à une mobilisation de tous les acteurs, les délais de ce chantier ont été respectés.

Le 07 novembre prochain, le dernier pylône (situé Route de Galargues) du tronçon de la ligne électrique 63 000 Volts concerné par le projet de MESIL, sera démonté. Cette étape conclut deux années d’études et de travaux réalisés par le Réseau de Transport d’Electricité dans le cadre de la convention de « Mise En Souterrain d’Initiative Locale », établie à l’initiative de la Mairie de Sommières.
En 2016, la Mairie de Sommières a remporté l’appel à candidatures lancé par le Conseil Régional Occitanie pour accueillir un nouveau lycée, un équipement indispensable au dynamisme de la ville. Afin d’accompagner les ambitions du territoire et pour permettre la réalisation de ce projet, RTE s’était engagé auprès de la commune à enfouir le tronçon de la ligne 63 000 Volts Sommières – Saint Christol qui surplombait le terrain sélectionné.
Le respect des délais par RTE était impératif pour que le chantier de construction débute sans retard : les bâtiments accueilleront les premiers lycéens dès la rentrée 2021/2022. La Mairie de Sommières, le Conseil Régional Occitanie, la Préfecture du Gard et RTE ont travaillé en étroite collaboration depuis fin 2017, pour déployer les solutions techniques nécessaires au respect du planning ambitieux de ce projet.
Le terrain sera ainsi mis à disposition de la mairie de Sommières le 7 novembre, afin que puissent intervenir les nombreux acteurs qui mèneront à terme le projet de lycée.
Le démontage des 1,7 kms de lignes électriques représente un investissement de 2,15 Millions d’euros, dont 1,56 Millions d’euros sont pris en charge par la Mairie. Le reste est financé par RTE à hauteur de 590 000 euros.