Communiqué de Presse

16 juin 2020
Un nouveau poste de transformation électrique pour accueillir plus d’énergies renouvelables en Champagne-Ardenne
Acteur majeur de la transition énergétique, RTE construit depuis octobre 2019 un poste de transformation électrique 400 000 / 90 000 volts à Faux-Fresnay (51), qui permettra d’accueillir 400 MW d’électricité d’origine renouvelable.

Après neuf mois de travaux consacrés essentiellement à la création de la structure d’accueil du poste, le projet entre dans une nouvelle phase, avec la mise en place progressive des équipements électriques. L’installation du pylône de 62 mètres de hauteur et de 95 tonnes, est une étape clé du chantier, puisqu’elle permet de raccorder le poste électrique à la ligne 400 000 volts, qui relie les postes de Méry-sur-Seine (10) et de Vesle (51).

Concrètement, l’opération d’installation du pylône s’effectue en trois étapes principales. Il s’agit tout d’abord de construire les fondations, qui viennent soutenir le pylône. Ce dernier est ensuite assemblé au sol avant d’être levé. Enfin, les câbles de la ligne, sont raccordés à la structure. L’ensemble de cette opération mobilise une quinzaine de personnes et nécessite environ trois mois de travaux.

La construction de ce poste de transformation électrique est une phase essentielle de l’action de RTE au service de la transition énergétique régionale.

Avec 6 693 MW de puissance installée à fin 2019, les énergies renouvelables poursuivent leur essor en Grand Est. Pour que cette électricité soit transportée vers les zones de consommation, RTE adapte son réseau, en le renforçant ou en créant de nouvelles infrastructures.

Planifié dans le cadre du Schéma Régional de Raccordement au Réseau des Energies Renouvelables (S3REnR) défini en 2015 pour la Champagne-Ardenne, le poste à très haute tension de Faux-Fresnay constitue une pièce majeure du réseau de transport d’électricité, pour l’intégration des énergies renouvelables.

Le poste sera mis en service d’ici l’été 2021 et les investissements pour l’ensemble de ce projet s’élèvent à 21 millions d’euros.

visuels

Pour plus de visuels, veuillez contacter le service presse