Actualités

23/07/2019
Les secrétaires d’Etat aux affaires européennes française et irlandaise apportent leur soutien au projet d’interconnexion entre la France et l’Irlande, Celtic Interconnector

Vendredi 19 juillet 2019, lors de leur rencontre dans le Comté de Meath (Irlande), les secrétaires d’Etat aux affaires européennes française et irlandaise, mesdames Amélie de Montchalin et Helen McEntee, ont réaffirmé l’importance du projet d’interconnexion entre la France et l’Irlande, Celtic Interconnector (lien vers la déclaration des secrétaires d’Etat aux affaires européennes française et irlandaise). Les deux secrétaires d’Etat ont notamment souligné la contribution du projet au développement des énergies renouvelables dans les deux pays et donc, aux objectifs climatiques de l’Union Européenne. À ce titre, les secrétaires d’Etat française et irlandaise ont rappelé l’importance de bénéficier de financements européens pour réaliser ce projet.

 

Reconnu Projet d’Intérêt Commun (PIC), Celtic Interconnector vise à créer une interconnexion électrique de 575 km entre la France et l’Irlande (dont 500 km en sous-marin) pour permettre l’échange d’électricité entre les deux pays. La liaison souterraine reliera le poste électrique de Knockraha en Irlande (région de Cork) au poste de La Martyre en France (Finistère).

L’interconnexion électrique Celtic Interconnector permettra de renforcer la sécurité d’approvisionnement en électricité des pays reliés, favorisera le développement des énergies renouvelables et offrira aux consommateurs la possibilité d’avoir accès, à tout instant, aux moyens de production les plus compétitifs et les plus économes en CO2 sur la plaque européenne.

Vendredi 31 mai 2019 à Cork (Irlande), François Brottes, Président du Directoire de RTE (Réseau de Transport d’Electricité) et Mark Foley, Directeur général d’EirGrid, avaient signé, en présence de François de Rugy, Ministre de la Transition écologique et solidaire français, de Simon Coveney, vice-premier ministre et ministre des Affaires étrangères irlandais et de Richard Bruton, ministre des Communications, de l’Action climatique et de l’Environnement irlandais, la demande de subvention européenne du projet de liaison électrique entre la France et l’Irlande, d’un montant de 667 millions d’euros.

Le Président de la République française, Emmanuel Macron, et le Premier ministre irlandais, Leo Varadkar, ont également apporté leur soutien à cette demande en adressant une lettre à l’intention de M. Juncker, Président de la Commission européenne, soulignant l’intérêt stratégique du projet.

L’allocation de cette subvention constitue la dernière étape indispensable au lancement du projet d’interconnexion entre la France et l’Irlande.