Article

06 mai 2019
Le parc naturel régional et RTE travaillent de concert sur l’aménagement des zones situées sous les lignes électriques

Le syndicat mixte du parc naturel régional des Pyrénées Ariégeoises (SMPNR) et Réseau de transport d'électricité (RTE), filiale d'EDF, ont mis en place, à partir de début 2017, un partenariat afin de réaliser des aménagements en faveur de la biodiversité sous les lignes électriques haute et très haute tension.

Cette opération concourt également à pérenniser l'activité agricole des exploitations situées à proximité des lignes, en leur mettant à disposition des espaces herbagers de meilleure qualité. Elle permet aussi d'améliorer la qualité paysagère, en évitant la nécessité des chantiers d'entretien sous les lignes, agressifs et répétitifs.

À l'origine, le SMPNR et RTE ont décidé de collaborer afin de tenter de limiter les impacts des 165 km de lignes qui parcourent le PNR des Pyrénées Ariégeoises, à l'est (vallée de l'Ariège) et à l'ouest (Couserans).

Ce partenariat s'est appuyé, tout d'abord, sur une étude des enjeux environnementaux, agricoles, paysagers, fonciers, économiques et sociaux sous les lignes électriques haute et très haute tension du PNR. Les résultats de cette étude ont encouragé RTE et le SMPNR à mettre en œuvre des aménagements et des modes de gestion plus écologiques dans l'emprise des lignes, définis et mis en œuvre au cas par cas sous les différentes portions de ligne.

Déjà trois aménagements réalisés

Deux premiers aménagements ont été réalisés en fin d'année 2018 dans l'emprise de la ligne 225 000 volts Portet-Saint-Simon – Tarascon-sur-Ariège, à Baulou, proche du lieu-dit «La Tuilerie», et à Montégut-Plantaurel, au lieu-dit «Plazent & Souleilla».

Des travaux similaires ont eu lieu ces derniers jours sur la commune de Montoulieu, au lieu-dit «Pradel», dans l'emprise de la ligne 63 000 Volts Ferrières-Mercus-Tarascon-Ussat. En plus des travaux forestiers et de la mise en pâture du site, sont prévues la création d'un verger conservatoire par la municipalité et la mise en place d'actions de sensibilisation avec des écoles voisines du site.

Début 2019, la plateforme d'ingénierie environnementale ATESyn a été associée à ce partenariat afin de suivre la mise en œuvre de ces aménagements et de poursuivre l'étude foncière sur l'ensemble des sites sélectionnés par le SMPNR.