13/03/2019
RTE s’immerge dans l’écosystème francilien de la mobilité électrique

Du 11 au 13 mars, RTE et le Liberté Living-Lab ont organisé un datathon autour de la question de la mobilité électrique. A travers ce partenariat Smart Mobility, RTE s’immerge dans l’écosystème francilien de la mobilité électrique pour concevoir des produits et services, et ainsi optimiser la recharge des véhicules électriques en tenant compte de l’impact carbone.

RTE est une entreprise de service public en charge de deux missions au service de la transition énergétique : la gestion d’une infrastructure de transport d’électricité à haute et très haute tension et la gestion, seconde après seconde, de l’équilibre entre la production et la consommation d’électricité sur l’ensemble du territoire français. Les études prévisionnelles sur l’Île-de-France montrent que les modes de recharge des véhicules électriques seront les principaux facteurs d’influence sur les pics de consommation électrique en 2030.

Trois configurations de recharge sont envisageables pour demain et ont des effets sur l’évolution du pic de consommation en Île-de-France :
- la « recharge naturelle » qui permet à tout le monde de recharger son véhicule électrique en même temps. Ce mode de recharge va générer des appels de puissance plus importants et contribuer aux pointes de consommation à hauteur de 1650MW en Ile-de-France, soit une augmentation de 11% ;
- le « pilotage de la recharge » qui permet de contenir les pics de consommation en déplaçant les périodes de recharge des batteries ;
- le « vehicle-to-anything (VtoX) » qui permet d’utiliser le potentiel de flexibilité gigantesque que représente le véhicule électrique et de contribuer directement à la réduction des pics de consommation électrique. Sur ce dernier mode de recharge, on distingue généralement : (i) le vehicle-to-home (V2H) lorsque le véhicule est utilisé comme un dispositif de stockage pour répondre à une problématique locale ; (ii) le vehicle-to-building (V2B) lorsque les véhicules sont utilisés comme dispositifs de stockage dans le cadre d’une opération d’autoconsommation collective ; (iii) le vehicle-to-grid (V2G) lorsque le véhicule réinjecte de l’électricité sur le réseau public en valorisant l’énergie sur les différents marchés de flexibilité.

De très bonnes raisons de concevoir collectivement des produits ou services pour optimiser la recharge des véhicules électriques en tenant compte de l’impact carbone, en croisant, combinant, analysant les données mises à disposition par data.gouv, le GIREVE, Tomorrow et RTE avec l’appui de Jalgos et du Liberté Living Lab.