20 février 2020
RTE démonte 16 pylônes au cœur du site Natura 2000 des Collines d’Ensérune (Hérault)
RTE a réalisé cette semaine le démontage par hélicoptère de la ligne électrique à 63 000 volts reliant Nissan-Lez-Enserune à Lunes, dont 16 pylônes situés dans les Collines protégées d’Ensérune. Afin de réaliser les travaux en préservant la biodiversité des sites, RTE s’est associé à la Communauté de Communes La Domitienne. Différentes solutions de démontage adaptées et respectueuses de l’environnement ont été mises en œuvre grâce à cette collaboration.
 
Depuis 2013, RTE réalise des travaux entre Sète et Montauban pour réhabiliter les ouvrages électriques. Dans ce contexte, la ligne électrique 63 000 Volts reliant Nissan-Lez-Enserune à Lunes n’est plus nécessaire au bon fonctionnement du réseau électrique. Son démontage permet de supprimer du paysage 18 km de lignes au total dont 2 km de lignes situés au cœur des Collines d’Ensérune.
Site Natura 2000 depuis 1998, les Collines d’Ensérune abritent des zones de mares temporaires et des espèces protégées. Elles sont composées de reliefs appelés « puechs » sur lesquels alternent forêt, vignes, garrigues et pelouses sèches. Ces pelouses, dites « à brachypodes », constituent le principal habitat d'intérêt communautaire ayant justifié la désignation du site dans le réseau Natura 2000.

Pour réaliser les travaux dans le respect de l’environnement, RTE s’est associé à la Communauté de Communes de la Domitienne.  Le calendrier du chantier a été adapté afin de respecter les périodes de reproduction des espèces protégées, comme l’alouette lulu, le faucon crécerelle ou encore la pipistrelle commune. Les pylônes situés sur les Collines d’Ensérune sont démontés par hélicoptère pour éviter la création de pistes au sol et préserver les pelouses sèches.

L’ensemble des déchets issus de ces travaux de démontage seront valorisés par RTE dans le cadre d’un éco-chantier. Ainsi, ce sont plus de 1030 tonnes de matériels (pylônes, câbles, béton) qui vont être recyclées et confiées à des filières locales de valorisation. Les déchets seront ensuite transformés en granulat pour le béton et recyclés en aciérie pour les matériaux métalliques.

visuels

Pour plus de visuels, veuillez contacter le service presse

RTE, Réseau de Transport d’Électricité, est une entreprise de service. Notre mission fondamentale est d’assurer à tous nos clients l’accès à une alimentation électrique économique, sûre et propre. RTE connecte ses clients par une infrastructure adaptée et leur fournit tous les outils et services qui leur permettent d’en tirer parti pour répondre à leurs besoins, dans un souci d’efficacité économique, de respect de l’environnement et de sécurité d’approvisionnement en énergie. À cet effet, RTE exploite, maintient et développe le réseau à haute et très haute tension. Il est le garant du bon fonctionnement et de la sûreté du système électrique. RTE achemine l’électricité entre les fournisseurs d’électricité (français et européens) et les consommateurs, qu’ils soient distributeurs d’électricité ou industriels directement raccordés au réseau de transport. 105 000 km de lignes comprises entre 63 000 et 400 000 volts et 50 lignes transfrontalières connectent le réseau français à 33 pays européens, offrant ainsi des opportunités d’échanges d’électricité essentiels pour l’optimisation économique du système électrique. RTE emploie 8 500 salariés.

La Communauté de Communes La Domitienne, créée en 1993, regroupe huit communes, où se cultive un art de vivre. La Domitienne tire son nom de la plus ancienne voie romaine "Via Domitia" qui la traverse. Entre terre et mer, à l'extrême ouest du département de l'Hérault, ce territoire au carrefour des civilisations et du patrimoine abrite l'Oppidum d'Ensérune, site gaulois parmi les plus importants du bassin Méditerranéen, le Canal du Midi doté d'un ouvrage unique, le tunnel du Malpas et ses voies superposées, l'étang asséché de Montady-Colombiers, unique en Europe. Depuis le 1er janvier 2018, La Domitienne assure l’animation de 3 sites Natura 2000 sur son territoire : les « Collines d’Ensérune », la « Basse Plaine de l’Aude » et la « Mare du plateau de Vendres ». Dans ce cadre, différentes actions d'animations, de sensibilisation, de travaux et de suivis scientifiques sont menées sur les sites Natura 2000.