18 juin 2020
Île-de-France : RTE accompagne la reprise économique en région
Si la crise sanitaire s’est traduite par une diminution maximale de la consommation en électricité de 18% en région Île-de-France, sous l’effet du ralentissement de la vie économique, cet impact a commencé à se réduire à partir de la cinquième semaine de confinement. Reflet de la reprise des activités dans la région, la consommation est désormais inférieure de 11% par rapport à la normale et cet effet est globalement stable depuis la semaine du 11 mai. RTE accompagne la reprise économique en maintenant les recrutements prévus initialement en 2020 et le cap de ses investissements dans la région.

Pendant le confinement, la consommation d’électricité de la région Île-de-France a fortement diminué : au plus fort de la crise, la consommation était 18% inférieure au niveau habituellement constaté à cette date. Cette baisse était principalement due au ralentissement de l’activité économique : fermeture des commerces non essentiels (restaurants, cinémas, magasins …) et ralentissement de l’activité dans le secteur industriel.

Depuis la semaine du 13 avril, l’impact des mesures sanitaires sur la consommation diminue progressivement. Sous l’influence d’une reprise progressive de l’activité économique, la consommation est inférieure de 11% par rapport à la normale, situation stable depuis le 11 mai.

Malgré ces changements de rythme dans la consommation d’électricité, les salariés de RTE ont su rester mobilisés pour assurer l’alimentation en électricité des entreprises, des services de santé et de l’ensemble des Français.

RTE entretient et modernise son réseau pour accompagner la reprise économique et atteindre les objectifs de transition énergétique fixés par le gouvernement. Pour cela, RTE maintient 100% de ses recrutements en CDI et alternance à la rentrée.

A ce jour, RTE maintient 78% de ses chantiers d’adaptation du réseau en 2020 pour le moderniser et répondre aux besoins du territoire. Par exemple, les chantiers prioritaires de mise en souterrain de lignes électriques sur les communes de Clamart et de Villeneuve-la-Garenne ont rapidement pu redémarrer. Les autres chantiers sont maintenus selon un nouveau planning en prenant en compte les besoins des clients, des disponibilités des prestataires et des contraintes des territoires.

Au total ce seront 500 millions d’euros investis dans la région d’ici 2023 (pour rappel, 110 millions d’euros en 2019).

visuels

Pour plus de visuels, veuillez contacter le service presse