Communiqué de Presse

18 octobre 2019
Projet d’interconnexion électrique France – Espagne
En l’absence de tracé viable, RTE et REE lancent des nouvelles études pour contourner le canyon de Capbreton.
Dans le cadre des études préalables à la construction de la nouvelle interconnexion électrique entre la France et l’Espagne par le golfe de Gascogne, RTE et REE ont réalisé des études géologiques des fonds sous-marins. Elles ont mis en évidence une instabilité du sol, en bordure du canyon de Capbreton. Les analyses complémentaires conduites depuis juin n’ont pas permis d’identifier de tracé sous le canyon dont la stabilité soit garantie pour la durée de vie de la ligne électrique.
RTE et REE sont donc contraints d’abandonner cette solution et de définir un nouveau tracé qui contourne le Gouf.
Toutes les possibilités de contournement vont donc faire l’objet d’études qui devraient s’achever mi-2020. Une campagne d’études en mer sera en particulier réalisée au printemps.
Les options seront alors proposées à la concertation, conformément aux engagements pris de mener ce projet dans le dialogue avec les acteurs du territoire, pour retenir la solution présentant l’impact le plus faible.
En dehors de cette courte portion, le reste du tracé de la ligne est inchangé.
RTE et REE restent pleinement investis pour doubler au plus vite les capacités d’échange d’électricité entre la France et l’Espagne en les portant à 5 gigawatts, de quoi alimenter environ 5 millions de foyers, grâce à ce projet.
Cette interconnexion permettra de renforcer la sécurité d’approvisionnement en électricité de la France et de l’Espagne, favorisera l’intégration des énergies renouvelables dans les deux pays et offrira aux consommateurs la possibilité d’avoir accès, à tout instant, aux moyens de production les plus compétitifs et les plus économes en CO2 en Europe.