Actualités

La Défense, 17 décembre 2019 (màj 30 janvier 2020)
Mouvement social : RTE condamne fermement les actes de malveillance sur les installations électriques RTE
Des mouvements sociaux sont actuellement en cours. RTE respecte le droit de grève de ses salariés.
Cependant RTE condamne fermement les actes de malveillance observés sur le réseau électrique amenant à des coupures d’électricité.


 
RTE déposera plainte pour chaque coupure volontaire et mettra en œuvre les procédures disciplinaires nécessaires.
 
Point sur les actes de malveillance réalisés sur les installations RTE (le 30 janvier 2020 à 11h) :  

29 janvier 2020
_Territoire de Belfort : le poste électrique d'Argiesans a été touché entraînant la coupure d'électricité de 14 000 foyers de 21h05 à 21h15 dans la commune d'Argiesans (située au sud de Belfort) et ses alentours.

24 janvier 2020
_Périgueux : Deux postes électriques ont été touchés entraînant la coupure d'électricité de 33 700 foyers dans la commune de Périgueux (Dordogne) et dans ses alentours de 14h30 à 15h20.

23 janvier 2020
_Gironde et Dordogne : Un poste électrique a été touché entraînant la coupure d'électricité de 25 000 foyers au plus fort de la coupure dans les zones de Guitres, Saint-Denis de Pile, Coutras (Gironde) et la Roche-Chalet, Montpon (Dordogne) de 19h40 à 21h20.
_Loire-Atlantique : Trois postes électriques ont été touchés entraînant la coupure d'électricité de 37 000 foyers dans les zones de Loroux-Bottereau, Vallet et Ancenis de 6h40 à 7h10.
_Saint-Florent-le-Vieil (49) : Un poste électrique a été touché entraînant la coupure d'électricité de 6 200 foyers dans la zone de Saint-Florent-le-Vieil (Maine et Loire) de 5h45 à 6h.

14 janvier 2020
_ Saint-Quentin-Fallavier (38) : Un poste électrique a été touché entraînant la coupure d'électricité de 9 600 foyers, au plus fort de la coupure, de 9h à13h pour les derniers réalimentés, dans la zone de Saint-Quentin-Fallavier, en Isère.

9 janvier 2020
_ Périgueux : Un poste éléctrique a été touché entraînant la coupure d'électricité de 34 000 foyers de 9h20 à 9h55, au maximum.
_ Marmande : Le poste électrique de Gupie a été touché entraînant la coupure d'électricité de 55 000 foyers de Marmande et des communes alentours, entre 1h30 et 3h.


19 décembre 2019
_  Beauvais : Un poste électrique a été touché, entraînant une coupure d'électricité à Beauvais,  le 19 décembre de 10h30 à 11h45. 12 000 foyers coupés au plus fort de la coupure.

17 décembre 2019

_ Gironde : Deux postes électriques ont été touchés, l'un situé à Mios, sur le bassin d'Arcachon, et l'autre à Cissac-Médoc, entraînant la coupure,cette nuit entre 00H45 et 2h15, de 50 000 foyers, au plus fort de la coupure.
 _  Lyon : Le poste électrique de Cusset a été touché, entraînant la coupure de Lyon 3è et 6è arrondissement, Villeurbanne et Caluire. 40 000 foyers ont été coupés au plus fort de la coupure entre 10h06 et 10h55.
 _ Nantes : Le poste électrique des Tanneurs a été touché, entraînant la coupure de 37 000 foyers maximum, dans le centre de Nantes entre 13h20 et 14h40.
​_ Orléans : Les postes électriques de Saran et de Pole 45 ont été touchés, entraînant la coupure de 40 000 foyers, au plus fort de la coupure, à Orléans entre 15h et 16h15.

12 décembre 2019
_ Béziers : Un poste électrique a été touché, entraînant la coupure de Béziers et de communes alentours, de 9h45 à 11h50 avec 33 000 foyers coupés au plus fort de la coupure.



Déclaration du Directoire de RTE :
 
« Des mouvements sociaux sont actuellement en cours : certains agissements dépassent les limites admissibles dans le cadre du droit de grève, conduisant à des coupures d’alimentation électrique de nos clients - de nos concitoyens. Nous condamnons fermement ces actes dont les conséquences sur le fonctionnement du système électrique peuvent être dramatiques. Des plaintes sont déposées et nous mettrons en œuvre les procédures disciplinaires nécessaires.
 
Nous souhaitons rappeler notre attachement aux droits fondamentaux des salariés, dont le droit de grève fait partie, mais aussi les principes suivant lesquels ce droit doit s’exercer.
 
En vertu du principe de continuité du service public, mentionné dans le préambule de la Constitution de 1946, le droit de grève ne saurait porter atteinte à l’intérêt général. Dès lors, les conditions d’exercice du droit de grève au sein de l’entreprise sont assujetties à ces principes, essentiels au bon fonctionnement de la mission dont nous avons la charge.
 
Que le droit de grève constitue un moyen d’expression pour les salariés et les organisations syndicales, personne n’a à le contester. Il peut revêtir différentes formes : arrêts de travail, manifestations, réunions, pétitions…Mais, en aucun cas, des actions dans les postes, qu’ils soient exploités par RTE ou par un distributeur ne sauraient être acceptées. Intervenir sur les installations sans décision du dispatching, en-dehors de toutes les procédures prévues, met en risque nos concitoyens et les entreprises, et leurs salariés, avec une dégradation de la qualité de fourniture d’électricité et des risques sur l’environnement.
 
Le réseau a été confié à RTE par la nation. Nous devons toujours être dignes de cette confiance, quelles que soient les circonstances. Intervenir sur le réseau dans le cadre de mouvements sociaux, c’est fragiliser notre pays et nier notre mission de service public. »

visuels

Pour plus de visuels, veuillez contacter le service presse