le 27 septembre 2019
RTE investit 30 M€ pour moderniser le réseau de transport de l’électricité en Lozère, dans le respect des paysages et de l’environnement
Ce 27 septembre, François Brottes, Président du Directoire de RTE, a inauguré le poste électrique de Montgros (commune de Saint Bonnet-Laval) en Lozère, et la ligne électrique souterraine vers Langogne, en présence de nombreux élus et habitants. Situé à un carrefour électrique historique, cet investissement de 30 M€, réalisé dans le respect des paysages et de l’environnement, permettra de renforcer la qualité de l’alimentation et d’accompagner la transition énergétique dans le département.
 
La Haute-Vallée de l’Allier est l’un des berceaux du développement de l’électricité en France et constitue un important carrefour électrique entre Lozère, Ardèche, Haute-Loire et Cantal. La création par RTE du poste de Montgros, à Saint Bonnet-Laval, et son raccordement au poste existant de Langogne, ouvrent une nouvelle page de cette histoire. Grâce à cet investissement de 30 millions d’euros, la Lozère bénéficie désormais d’un réseau électrique renforcé avec deux postes à 225 000 volts : à l’ouest le poste de Margeride, à l’est le poste de Montgros. Ce réseau reste ainsi en capacité d’accompagner le développement des énergies renouvelables tout en continuant à assurer sa fonction de sécurité d’alimentation en électricité en toutes circonstances.
 
Les nouvelles lignes électriques ont été intégralement réalisées en souterrain : moins sensibles aux évènements climatiques, elles permettront de sécuriser l’alimentation électrique du Langonais. RTE a dû pour cela réaliser un forage dirigé de près de 750 mètres sous l’Allier. L’intégration paysagère du poste électrique a été soignée : absence de pylônes aux abords du poste, plantation d’un écran végétal et utilisation de matériaux locaux (pierres volcaniques) pour le traitement du sol. Le chantier de la ligne souterraine a également été mis à profit pour installer, à la demande du Conseil départemental de la Lozère, des fourreaux destinés à accueillir des fibres optiques.
 
De nombreuses mesures environnementales ont été mise en place tout au long du projet : installations de pierriers et de clôtures spécifiques pour protéger les reptiles et les batraciens, pêche de préservation dans un cours d’eau où se reproduit la truite Fario. Pour compenser la création du poste électrique de 2,5 Ha, ce sont 9 Ha de terrains qui vont faire l’objet d’une restauration et d’une gestion favorable à la biodiversité.

visuels

Pour plus de visuels, veuillez contacter le service presse