Communiqué de Presse

La Défense, 7 février 2019
Une production d’électricité particulièrement décarbonée
L’année 2018 a été marquée par une production d’électricité particulièrement décarbonée (-28% d’émissions de CO2 par rapport à 2017), ce qui la positionne parmi les trois années les moins émettrices de CO2 depuis 10 ans. Ce bilan s’explique par une production d’électricité d’origine renouvelable particulièrement dynamique (+ 21,9% par rapport à 2017), une meilleure disponibilité des centrales nucléaires et un moindre recours aux énergies fossiles.
 
La production d’électricité française a connu, en 2018, sa plus forte augmentation depuis 10 ans (+ 3,7% par rapport à 2017). Cette croissance est due à :
-       Une production d’électricité d’origine renouvelable en hausse, grâce à des conditions météorologiques propices à l’exploitation des ressources renouvelables et à un parc qui continue de croître (+ 2 400 MW installés en 2018,  soit l’équivalent de la puissance installée de deux réacteurs nucléaires). L’hydraulique tient une part conséquente dans cette augmentation (+27,5% par rapport à 2017). La progression de l’éolien et du solaire est également importante ; respectivement en hausse de 15,3% et 11,3% par rapport à 2017.
-       Une progression de la disponibilité des centrales nucléaires permet, également, une hausse de production par rapport à l’an dernier de 14 TWh (+ 3,7%). La vigilance sur le calendrier des visites décennales des centrales reste, pour autant, un réel enjeu pour RTE.
Par ailleurs, l’hiver plus clément a permis de diminuer de 26,8% le recours aux énergies fossiles. Avec une production d’électricité à 86% décarbonée, les émissions de CO2 diminuent de 28% en 2018 et retrouvent un niveau proche de celui de 2015, niveau le plus bas depuis 10 ans.
Quant à la consommation d’électricité, elle reste stable (474 TWh) pour la sixième année consécutive, conformément aux prévisions de RTE.
Cette année exceptionnelle en matière de production d’électricité, dans un contexte de stabilité de la consommation, positionne la France comme le premier exportateur européen en 2018 : 86,3 TWH exportés contre 26,1 TWh importés.
Le nombre de jours importateurs recule en 2018 avec 17 journées importatrices en énergie, contre 52 en 2017.
 
Pour contribuer à la réussite de la transition énergétique, RTE continue d’adapter et de sécuriser le réseau électrique. Avec 1 447 M€ d’investissement, 2018 a été marquée par la finalisation du projet 2Loires (Auvergne-Rhone-Alpes), les travaux sur les interconnexions (France-Angleterre, France-Italie), la sécurisation de l’alimentation électrique de Besançon avec la création du poste électrique de Saône (Doubs)  et l’accélération de la numérisation des postes électriques. Avec 205 km de lignes souterraines construites et 309 km de lignes aériennes supprimés, le réseau comprend désormais 105 857 kilomètres de lignes.

 

Consultez le bilan électrique 2018 en ligne: https://bilan-electrique-2018.rte-france.com

RTE, Réseau de Transport d’Électricité, est une entreprise de service. Notre mission fondamentale est d’assurer à tous nos clients l’accès à une alimentation électrique économique, sûre et propre. RTE connecte ses clients par une infrastructure adaptée et leur fournit tous les outils et services qui leur permettent d’en tirer parti pour répondre à leurs besoins, dans un souci d’efficacité économique, de respect de l’environnement et de sécurité d’approvisionnement en énergie. À cet effet, RTE exploite, maintient et développe le réseau à haute et très haute tension. Il est le garant du bon fonctionnement et de la sûreté du système électrique. RTE achemine l’électricité entre les fournisseurs d’électricité (français et européens) et les consommateurs, qu’ils soient distributeurs d’électricité ou industriels directement raccordés au réseau de transport. 105 000 km de lignes comprises entre 63 000 et 400 000 volts et 50 lignes transfrontalières connectent le réseau français à 33 pays européens, offrant ainsi des opportunités d’échanges d’électricité essentiels pour l’optimisation économique du système électrique. RTE emploie 8 500 salariés.