Graveson, le 28 septembre 2018
Inauguration de la voie romaine et du poste électrique de Montagnette : Préparer l’avenir, préserver le passé
Ce 28 septembre 2018, RTE, l’Inrap et la mairie de Graveson inaugurent conjointement le nouveau poste électrique de Montagnette et la mise en valeur de la Via Agrippa découverte par l’Inrap sur ce chantier RTE. Cette démarche commune pour préserver des vestiges uniques a été rendue possible par la réno- vation globale de l’alimentation électrique du territoire incluant Arles, Beaucaire et Tarascon.

Dans ce territoire connu pour la richesse de son passé antique, le chantier de construction du poste électrique de Montagnette, à Graveson, a été l’occasion pour RTE de confier à l’Inrap une fouille archéologique préventive. Les archéologues de l’Inrap ont notamment mis au jour une voie construite à partir du Ier siècle avant notre ère et reconstruite au Ier siècle de notre ère, la Via Agrippa, qui reliait Lyon à Arles. Alors que cette découverte scien- tifique majeure a permis d’enrichir notre socle de connaissance sur les voies antiques, leur mode de construction et les liens avec les vestiges qui la bordent, RTE a choisi de modifier l’implantation du poste pour conserver durablement un tronçon de cette voie antique.

Aux côtés de la mairie de Graveson et de la Direction Régionale des Affaires Culturelles, RTE a souhaité valoriser ce patrimoine commun et rendre le site accessible au public. La contribution des archéologues de l’Inrap permet aujourd’hui de restituer les recherches menées autour de cette découverte sur les supports pédagogiques dédiés aux visiteurs.

La rénovation de l’alimentation électrique de ce territoire de près de 100000 habitants a impliqué la création   de 65 km de lignes électriques souterraines et du poste électrique de Montagnette, qui connecte l’ensemble  des lignes irriguant le territoire. Elle est désormais achevée et permet le démantèlement de 44 km de lignes électriques aériennes en Camargue et au-delà du massif de la Montagnette, ce qui représente un investissement global de 54 millions d’euros. D’ici l’été 2019, 190 pylônes auront ainsi été retirés des paysages des Bouches-du- Rhône et du Vaucluse.


visuels

Pour plus de visuels, veuillez contacter le service presse