Mai 2019
Bilan électrique Ile-de-France 2018 : une production d’électricité de plus en plus décarbonée
Le bilan électrique de la région Ile-de-France s’inscrit dans la tendance nationale avec une production d’électricité de moins en moins carbonée. Ce bilan s’explique par la fermeture de la centrale thermique de Porcheville et un hiver plus clément, qui a nécessité un moindre recours aux énergies fossiles (-29%) et par l’augmentation du parc solaire (+9,5%). Par ailleurs, la région reste fortement importatrice d’électricité.

La production d’électricité de la région Ile-de-France en 2018 est en baisse de 18% par rapport à l’an dernier. Ce recul est dû à la baisse de 29% de la production d’origine thermique à combustible fossile. La moitié de cette baisse est liée à la fermeture de la centrale thermique de Porcheville dans les Yvelines en 2017. La seconde moitié s’explique par un hiver plus doux pendant lequel les installations de production thermique ont été moins sollicitées pour gérer les pointes de consommation.

La production d’électricité d’origine renouvelable est stable et s’établit à 1 TWh*. La filière des bioénergies renouvelables représente 39% de la production électrique de la région, ce qui fait de l’Ile-de-France la 3ème région française la plus productrice d’énergie électrique à base de bioénergies. Concernant le parc de production en Ile-de-France, l’évolution marquante concerne la filière solaire qui a progressé de 9,5% entre 2017 et 2018. En 2018, la région a produit 5% de l’électricité qu’elle a consommée. Le solde importateur est de 67,5 TWh. En acheminant l’énergie depuis les régions voisines, le réseau de transport d’électricité de RTE a pleinement joué son rôle de solidarité entre les territoires. Quant à la consommation d’électricité, elle reste stable (67,4 TWh) tout comme au niveau national et conformément aux prévisions de RTE. Pour contribuer à la réussite de la transition énergétique en Ile-de-France, et accompagner la dynamique économique des territoires, RTE a investi 125 millions d’euros dans la région en 2018. Ces investissements concernent le renouvellement du réseau électrique et son adaptation pour accueillir les énergies renouvelables, en intégrant également de nouveaux outils numériques de pilotage. Sur la période 2019-2022, RTE prévoit d’investir 440 millions d’euros en Ile-de-France.

*TeraWatt/heure


 

RTE, Réseau de Transport d’Électricité, est une entreprise de service. Notre mission fondamentale est d’assurer à tous nos clients l’accès à une alimentation électrique économique, sûre et propre. RTE connecte ses clients par une infrastructure adaptée et leur fournit tous les outils et services qui leur permettent d’en tirer parti pour répondre à leurs besoins, dans un souci d’efficacité économique, de respect de l’environnement et de sécurité d’approvisionnement en énergie. À cet effet, RTE exploite, maintient et développe le réseau à haute et très haute tension. Il est le garant du bon fonctionnement et de la sûreté du système électrique. RTE achemine l’électricité entre les fournisseurs d’électricité (français et européens) et les consommateurs, qu’ils soient distributeurs d’électricité ou industriels directement raccordés au réseau de transport. 105 000 km de lignes comprises entre 63 000 et 400 000 volts et 50 lignes transfrontalières connectent le réseau français à 33 pays européens, offrant ainsi des opportunités d’échanges d’électricité essentiels pour l’optimisation économique du système électrique. RTE emploie 8 500 salariés.