Communiqué de Presse

6 juin 2019
Appel à projets « Vers la plateforme électrique multi-usages en mer de demain » : 5 lauréats récompensés




Le 6 juin 2019, à l’occasion du salon international Seanergy, le Président du directoire de RTE (Réseau de Transport d’Electricité), François BROTTES, et le Président de la Communauté Urbaine de Dunkerque (CUD), Patrice VERGRIETE ont récompensé 5 projets sur les possibles co-usages de la future plateforme électrique en mer, qui raccordera le prochain parc éolien au large de Dunkerque.

En l’espace de 3 mois, 65 dossiers « entreprises » et 167 dossiers « étudiants ou acteurs académiques » ont été déposés dans le cadre de l’appel à projets lancé par RTE et la CUD : une première européenne pour ce type d’appel à projets. Outre des entreprises ou start-ups locales et régionales, l’appel à projets a attiré de nombreux candidats européens et internationaux (Australie, Canada, etc.).

Un jury, composé d’experts de la CUD, de RTE et de partenaires externes (le Président du Cluster maritime Français, Frédéric MONCANY DE SAINT AIGNAN, le représentant de France Nature Environnement Hauts de France, Thierry DEREUX, la Vice-Présidente au Numérique de la CUD, Isabelle KERKHOF et le Directeur de l’Agence d’urbanisme de Dunkerque, Franck MERELLE) a évalué les dossiers des participants en fonction de la pertinence du projet proposé, son originalité, sa faisabilité technique ainsi que sur la qualité de la présentation et du dossier.

5 projets ont été récompensés :

- le prix commun RTE/CUD pour le meilleur projet numérique : Géodunes, start-up dunkerquoise, pour son projet GEOCEAN de monitoring du milieu marin, notamment de mesure des courants marins et de la houle. Ce projet se voit doté de 20 000 euros et d’une incubation à Dunkerque.

- le prix RTE pour le meilleur projet non-numérique : les entreprises françaises Sofresid, PersEE et McPhy pour leur projet HYBSEA de production d’hydrogène vert en mer. RTE leur financera une étude de faisabilité.

- deux prix récompensant les projets étudiants :
  • L’équipe Eye Five, composée de 2 étudiants de l’ISEP, pour leur projet CLEANWHALE de collecte de déchets par drones sous-marins. Ils auront la chance de visiter un chantier européen de construction d’une plateforme électrique off shore.
  • L’équipe LG, composée de 2 étudiants de ESME Sudria, pour leur projet d’algoculture, production d’algues à usages alimentaire et pharmaceutique, notamment. Ils seront invités à une visite et découverte des activités de RTE.
- la CUD et RTE ont également décerné un prix spécial « Art et Energie » à Point Triiiple (Villeneuve d’Ascq) pour son projet original et atypique VENTALION permettant la transformation des données physiques du vent en une symphonie musicale.

Les projets retenus seront étudiés en partenariat avec RTE et/ou la CUD afin d’être développés sur la plateforme en mer au large de Dunkerque.

En complément, le président de RTE a souhaité proposer d’autres pistes concrètes aux étudiants :

  • Le Cluster maritime français, réunissant plus de 400 entreprises du secteur maritime, propose à l’ensemble des finalistes un entretien personnalisé pour mieux qualifier la faisabilité de leurs projets en mer et favoriser les mises en relations.
  • La start-up « My Job Glasses », spécialisée dans la mise en relation des jeunes talents, a également accepté d’accueillir les lauréats pour une journée au sein de la plus grande structure de Station F à Paris.
  • RTE souhaite également proposer aux lauréats ou finalistes des stages au sein de ses équipes pour permettre d’accompagner et approfondir leurs projets.

Au regard des résultats extrêmement positifs de cet appel projets, RTE prévoit de reproduire ce type d’initiative pour ses prochains projets de raccordement en mer, en l’adaptant aux besoins et ambitions des territoires concernés.

Pour mémoire, le 6 février 2019, RTE et la Communauté Urbaine avaient lancé un appel à projets pour la future plateforme électrique en mer de raccordement du parc éolien offshore, réalisée au large de Dunkerque d’ici 2025. RTE et la CUD souhaitaient ainsi dépasser la seule dimension électrique de cette infrastructure pour en faire un outil de valorisation et d’innovation, au service des territoires et des différents usagers de la mer.

Ce challenge s’inscrit dans le cadre du 3ème appel d’offres lancé par l’État destiné à développer les énergies marines renouvelables en France. RTE en assurera le raccordement électrique jusqu’au réseau public terrestre de transport d’électricité, incluant, pour la 1ère fois, la construction, l’exploitation et la maintenance d’une plateforme électrique en mer.

visuels

Pour plus de visuels, veuillez contacter le service presse