20 mai 2019

Bilan électrique Provence-Alpes-Côte d’Azur 2018 : une excellente année pour la production d’électricité renouvelable
 

Grâce à l’hydraulique et au développement de la filière solaire, la production d’électricité à partir de sources d’énergie renouvelables en Provence-Alpes-Côte d’Azur a progressé de 29% en 2018 et a couvert 34 % de la consommation régionale. La consommation d’électricité reste, quant à elle, stable (37 TWh). Pour contribuer à la réussite de la transition énergétique et accompagner la dynamique économique de la région, RTE prévoit d’investir près de 575 M€ d’ici 2023.
 
En 2018, grâce à l’hydraulique et au développement de la filière solaire, 69 % de la production de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur provient des énergies renouvelables. Avec 19,6 TWh, la production totale régionale est légèrement en baisse (-3,8%). Elle est notamment marquée par :

Une augmentation de la production d’électricité hydraulique (+36%) en raison de fortes précipitations. La production hydraulique représente à elle seule plus de la moitié (55%) de la production totale régionale.
  • Une baisse importante de la production thermique : après deux années 2016 et 2017 marquées par un recours important à la production thermique pour pallier l’indisponibilité de certaines centrales nucléaires, en 2018 la production issue du gaz baisse de 34% et celle issue du charbon de 79%.
  • Une production d’électricité solaire qui progresse régulièrement : avec 1223 MW installés (+10,2 %), la région PACA possède le 3ème parc solaire le plus important de France. La production d’origine solaire a progressé de 6,3 % en 2018 représentant près de 16% de la production solaire nationale.
 
La consommation d’électricité régionale est globalement stable (37 TWh), mais reste très sensible aux variations de température.
La dynamique de raccordement des énergies renouvelables s’est par ailleurs sensiblement accélérée : sur la seule année 2018, les gestionnaires de réseaux de la région ont enregistré un volume de réservation de capacité équivalent à toute la période 2015-2017. Pour répondre à ce défi majeur et éviter la saturation du réseau, RTE a engagé fin 2018 une adaptation du Schéma Régional de Raccordement au Réseau des Energies Renouvelables (S3REnR), avant sa révision complète en 2020. Plus généralement, RTE continue d’adapter et de sécuriser le réseau électrique avec 133 M€ investis en 2018. Au total, RTE engagera 575 M€ d’ici 2023 pour répondre aux enjeux énergétiques de demain.
 

vidéo